3 questions à Joan As Police Woman

Joan As Police WomanActuellement en tournée internationale et ce mercredi 23 février à la Flèche d’Or (complet), Joan As Police Woman a gentiment répondu à nos questions.

Chronique Musicale : The Deep Field est votre troisième album, comment décririez vous son atmosphère, sa couleur?

Joan As Police Woman : Je dirais que sa couleur est celle d’un arc-en-ciel fluorescent. Il correspond à ce que je ressens aujourd’hui dans ma vie, il est dynamique et viril!

J’avais mis dans mes deux précédents albums, beaucoup de sentiments de pertes et de nostalgie. J’ai senti depuis le feu revenir en moi, c’est ce que j’ai voulu exprimer, le mieux que je pouvais, dans ce disque. Je suis une lionne, for god’s sake!!

Comment avais vous travaillé pour concevoir et enregistrer cet album?

J’écris mes chansons au fur et à mesure. J’ai compris que je devais capter l’inspiration quand elle venait. J’enregistre dès que j’écris comme ça je n’ai pas à m’en souvenir;  je peux ainsi me perdre complètement dans l’écriture.

J’écris mes chansons puis une fois terminées je les présente à ma section rythmique, j’essaie de ne leur donner aucune indication sur ce que je prévois pour eux jusqu’à ce qu’ils se les approprient. Je joue avec des musiciens pour qui j’ai un immense respect, je sais que leurs suggestions sont pertinentes. Nous travaillons ensemble sur le feeling.

Parker Kindred, mon batteur, est une personne extrêmement sensible et musicale, il crée des partitions de batterie que je ne peux même pas imaginer en rêve. C’est la même chose avec les 5 bassistes (Fred Cash, Nathan Parson, Oren Bloedow, Brad Truax and Tyler Wood) qui ont travaillé sur l’album. Tyler Wood participe actuellement à la tournée. Il a joué de la basse Moog sur des tas de chansons mais également du piano et de l’orgue. C’est une véritable pieuvre humaine à la musicalité FUNK, faute de meilleur mot!

Pour l’enregistrement, nous avons l’avons fait comme dans des conditions de live, puis j’ai fait appel à mes musiciens préférés de New York pour effectuer les chœurs et  les ajouts. Joseph Arthur, Chris Brown, Dout Wieselman, Michele Zayla, Toshi Reagon, Timo Ellis, Stephanie McCay. J’ai choisi des artistes qui sont à l’aise pour chanter sur des chansons qu’ils n’ont jamais entendues.  J’aime capter leurs premières inspirations et développer leur partition à partir de cela.

J’ai enregistré les 8 chansons que j’avais écrites en mars puis j’ai vu ce qui manquait à l’album pour le compléter. J’ai alors écrit 5 nouvelles chansons et les ai enregistrées cet été, mixées, masterisées et voilà!

Etes vous généralement satisfaite avec la façon dont vous être présentée dans les médias? Comment souhaiteriez vous l’être? Les médias sont-ils passé à coté de quelque chose?

La chose dont je suis sûre c’est qu’il est impossible de connaitre quelqu’un à travers une publication; on peut apprendre certaines choses d’une personne, mais pour comprendre quelqu’un, vous devez la rencontrer en vraie! Je pense que les médias ont saisis plusieurs aspects correctement. Mais mon coté super-maladroite, mon rire ridicule manque parfois. Ce n’est pas la faute des médias. Venez me voir sur scène pour savoir!

One thought to “3 questions à Joan As Police Woman”

Laisser un commentaire