3 questions à Fujiya & Miyagi

Fujiya & MiyagiPourriez-vous nous présenter les membres de Fujiya & Miyagi?

Je suis David Best, je chante et joue de la guitare, Lee Adams est à la batterie, Matthew Hainsby à la basse et Steve Lewis aux synthés.

Vous avez appelé votre album Ventriloquizzing, qu’entendez-vous par là ?

L’idée qui se cache derrière le titre vient de l’interprétation que le public ou les médias se font de nous en tant qu’individu ou en tant que groupe. Comme les adultes font en jouant aux ventriloques avec les bébés en leur faisant dire des choses sans comprendre réellement ce qu’ils veulent ou veulent dire. La perception est souvent différente de la réalité.
Nous avons réalisé des poupées de ventriloque de nous même pour détourner l’attention vers elles.

Cet album semble plus sombre que les précédents. Êtes vous d’accord ? Pourquoi avoir pris cette orientation ?

Je pense qu’il a un feeling plus noir que les précédents. Il est construit avec plus de couches, possède plus de textures. Nous ne voulions pas nous répéter, nous avons voulu utiliser des sons, des processus différents.

Je continue néanmoins à penser qu’il reste très accessible. Ce n’est pas un disque hermétique. Il y a juste plus de choses qui arrivent.

Les paroles abordent des sujets que nous n’avions encore pas chantés. Nous parlons de manque de contrôle, de frustration, d’indécision et de violence.

Vous pouvez toujours danser dessus!

Découvrez après le break l’excellent Ventriloquizzing


Laisser un commentaire