Notre entretien avec New Look

Pour le public français qui ne vous connaît pas encore, pourriez-vous vous présenter ? Votre rôle dans le groupe ?

Sarah : Je suis Sarah Ruba, la chanteuse, que suis-je encore… j’écris les paroles, je joue du synthé dans New Look.

Adam : Mon nom est Adam Pavao, je joue également du synthé, je programme les rythmes, et je suis le producteur.

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Et comment avez-vous décidé de faire de la musique ensemble ?

Sarah : Nous n’avons jamais vraiment pris la décision de faire de la musique ensemble. C’est juste arrivé naturellement.

Adam : On était tous les deux dans des projets musicaux bien avant de se rencontrer. Sarah chantait dans un groupe, et je commençais à faire de la production. Quand nous nous sommes rencontrés, c’était il y a 6 ans, nous nous sommes rapprochés musicalement, et avons alors commencé à enregistrer une chanson ensemble.

Sarah : Ce fut le début de toute l’histoire.

Comment travaillez-vous ensemble ?

Adam : Nous ne décidons pas réellement d’écrire une chanson. Parce que tout doit être parfait, l’inspiration, la motivation…

Sarah : Cela débute généralement par Adam dans le studio créant un rythme, je marche à coté, si j’aime bien je passe au clavier et joue quelques notes. J’écris des paroles que j’ai toujours dans mon iPhone. Je les garde pour les moments où il se passe quelque chose dans le studio.

J’ai lu qu’il vous avait fallu trois ans pour écrire votre album ? C’est exact ?

Adam, Sarah : Oui, oui.

Sarah : Vous pouvez même dire que cela a pris encore plus de temps, en comptant le temps de développement de notre musique.

Adam : Nous avons passé aussi beaucoup de temps à déménager pendant ces trois ans. Nous sommes originaire du Canada. Nous sommes allés à New York, Puis sommes passés de New York, à Berlin, de Berlin de retour au Canada. Et enfin du Canada, à New York pour la seconde fois.

Sarah : Durant ces trois ans, nous avons enregistré nos chansons, déménagé, et je travaillais beaucoup (ndlr, dans la mode). C’est pour toutes ces raisons que cela a pris autant de temps.

Adam : Le prochain album ne prendra pas trois ans.

Sarah : Non, le prochain prendra 6 mois.

Justement, est-ce que vous pouvez voir dans votre musique l’influence des différentes villes dans lesquelles vous avez vécu ?

Adam : Oui

Sarah : Oui. Car nous savons à l’écriture chaque chanson ce que nous vivions émotionnellement et tout le reste.

Vous pouvez donner des exemples ?

Adam : Par exemple Teen Need. C’est le premier titre qu’on a enregistré en retournant à New York, la seconde fois. On était plein d’énergie, on était prêt, on en voulait vraiment.

Sarah : Toute cette énergie, on peut l’entendre dans cette chanson.

Adam : Autre exemple : You & I est le premier titre qu’on a enregistré en arrivant à Berlin. C’est un beau titre.

Sarah : Car quand on est arrivé à Berlin on vivait des moments merveilleux.

Adam : On est allé à Berlin pour s’éloigner de l’industrie de la mode, ce que faisait Sarah à New York la première fois. On s’est échappé pour se concentrer sur la musique. Nous étions donc heureux, il faisait beau.

Sarah : Vous pouvez entendre l’été à Berlin dans cette chanson.

Je décrirais votre musique comme de la pop avant-gardiste, êtes-vous d’accord ?

Sarah : Je n’utilise jamais le mot d’avant-garde. Je dis plutôt que c’est de l’anticipation, de la pop-futuriste. Quand les personnes me demandent quelle type de musique nous faisons je réponds : « de l’électro-pop futuriste avec de la soul, du rnb. » Tout ça !

Quelles sont vos influences ? Pas seulement musicales, mais artistiques en général ?

Adam : La mode, …

Sarah : Twin Peaks la série télé ! Nous aimons tout dans Twin Peaks. Mais aussi l’architecture, les films, notre chien…

Adam : Quand nous étions au Canada, nous sommes allés dans le nord au milieu de nul part, entourés de pingouins, d’ours, (nous étions habillés comme de vrais canadiens) cela nous a beaucoup inspiré aussi.

Sarah : L’inspiration est partout.

Pour terminer, que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Sarah : Une tournée mondiale ! Dominer le monde ! (rires)

Adam : Avoir la possibilité de continuer à faire de la musique. On fait ça à plein temps actuellement, mais nous devons encore nous battre. Donc dépasser ce stade.

 

Crédit photos : Delphine Ghosarossian

 

Laisser un commentaire