3 questions (ou plus) à Laura Cahen

Pourriez vous vous présenter pour nos lecteurs qui ne vous connaissent pas encore?

Laura Cahen : Bien sur : je m’appelle Laura Cahen, j’ai 21 ans, et suis auteur-compositeur-interprète. J’ai grandi dans une famille de musiciens et ai donc commencé la musique très tôt. J’ai écrit mes premières chansons à 15 ans, et fait mes premiers pas sur scène avec un duo Deux Z’elles, à peu près à la même période. On a sorti 2 EP, fait de jolies premières parties, pas mal de concerts, et remporté quelques beaux prix dans des tremplins.

A 19 ans, j’ai passé une année dans une école de musique, Music Academy International, à Nancy (ma ville natale d’ailleurs), je suis sortie major de promo, et j’ai décidé de me « lancer » en solo ! Aujourd’hui, sous mon propre nom Laura Cahen, j’écris et chante en français; on dit souvent de moi que je propose des chansons « pop-folk colorées », ou alors « mélancoli-souriantes et délicates », ou encore « swing, fraîches et amusées ». Ces formules résument assez bien la couleur générale de mes compositions…

Enfin, je viens de sortir un premier EP accompagné d’un clip Mon loup, je rentre d’une jolie petite tournée au Québec, en solo, et je prépare un premier album et une tournée en France (avec mes musiciens !).

De quoi sont faites les chansons de votre 1er EP solo ?

De mots et de sons. J’ai attaché beaucoup d’importance aux textes… Cet EP comporte 4 titres (Si, Chaque Fois, Mon Loup, Quand), et les 4 parlent d’amour, de relations humaines, de la vie, en somme ! Mais en écrivant, ce qui m’intéressait ce n’était pas tant l’histoire que chaque chanson pouvait raconter, mais les images et les couleurs qu’elles pouvaient dégager; comment l’association de certains mots pouvaient évoquer tel tableau, et transmettre telle émotion, grâce à leur sonorité en premier lieu, ensuite grâce à leur sens. J’ai essayé de jouer avec eux. Ainsi, je voyais les mots et leurs syllabes comme des sons à part entière, déjà chantant avant d’être chantés.

Puis vient la musique. Je compose mes chansons sans me poser de questions, selon ce que j’entends à un moment précis, au « feeling ». Et je me rend compte après que c’est un mélange de folk, de pop, de bossa, de swing, et de plein d’autres choses encore.

J’imagine que c’est en quelque sorte, une synthèse de tout ce que j’ai bien pu écouter. A savoir, entre autre et en vrac, Billie Holiday, Feist, Alain Bashung, Keren Ann, Camille, Serge Gainsbourg, Emily Loizeau, Yaël Naim, …

Votre 1er album est en préparation, comment se présente t-il?

Il se présente bien ! 🙂
J’en suis encore au stade de l’écriture, des maquettes et du choix des morceaux.
Ce choix m’apparaît, d’ailleurs, comme très difficile, puisque j’ai plus de 25 titres en compétition pour le moment !!
Il sera je pense, assez fidèle à l’EP…
Je ne peux pas vraiment vous en dire plus maintenant, puisque moi-même, je n’en sais pas vraiment plus… Si ce n’est que j’ai vraiment hâte de l’enregistrer !

Question subsidiaire : Je vous ai vu sur scène faire la reprise de Colette Renard « Les nuits d’une demoiselle » , qui pourrait être le pendant du Zizi au féminin. Ne craignez vous pas que l’étiquette de Pierre Perret en jupette vous colle à la peau?

Hahaha …
Absolument pas !
Je pense que Les nuits d’une demoiselle c’est justement un tout autre registre que celui du Zizi.
Les deux peuvent s’apparenter peut être à des chansons « paillardes » mais la chanson de Colette Renard est pleine de poésie.

Elle utilise tout un tas de métaphores, d’images, de tableaux, qui évoquent la « chose » sans jamais aucune vulgarité (mis à part la chute, soit la dernière phrase de la chanson).

C’est ce qui m’intéresse, cette façon de jouer avec les mots, de figurer quelque chose sans jamais en parler. Pour moi, ça relève du génie de réussir à parler de ce sujet de la sorte. C’est pourquoi j’assume, sans aucune honte, de chanter cette chanson et de l’avoir intégrée à mon répertoire. Il me semble d’ailleurs qu’il s’agit plus de malice et de coquinerie que de vulgarité.

Enfin, quand bien même on me collerait cette étiquette, Pierre Perret en jupette, je trouve ça plutôt charmant ! 😉

Les nuits d’une demoiselle – Laura Cahen (lors du casting Je Veux Signer Chez AZ)

Laisser un commentaire