Rachid Taha vu par Delphine Ghosarossian


A l’occasion de la sortie de son très bel album Zoom, bouillonnant, passionné, entier, Rachid Taha a croisé l’objectif de Delphine Ghosarossian pour quelques portraits à fleur de peau.

[nggallery id=60]

Artiste engagé, intègre, il lache dans Zoom toute sa liberté sans retenue, au delà des frontières et des styles. Découvrez après le break le live (aux Trans Musicales) du morceau Jamila aux merveilleuses effluves électros.

One thought to “Rachid Taha vu par Delphine Ghosarossian”

  1. Félicitations pour votre capacité à « mettre à nu » Rachid TAHA,un artiste qui me bouleverse profondément.Vous avez su capturer un peu son mystère,c’est la première fois que je vois des photos de lui aussi fortes,vraies,sans fard,presque effrayantes et crues,à ne pas offrir à tous les regards,mais tellement sensibles et authentiques.J’y vois ma propre interprétation de son art et de sa personne, »cash »,impulsif probablement,attirant même en vieillissant,magnétique,irrésistible mais aussi auto-destructeur,tragique,criant,lucide et clairvoyant…Quel homme se cache derrière ces clichés,est-ce bien celui que je ressens ou un autre qui se pavane et joue avec l’image médiatique?Les yeux à la fois ardents,tristes,implacables,la santé qui part en morceaux avec pourtant une force intérieure et une générosité magnifique,une « gueule cassée »,le dernier poète,avec sa voix grisante d’émotions enfouies…
    Des airs de « roule-ta-bosse »et de gitan de nulle part,un chic fou et bohême,l’élégance directe.Merci pour la publication de vos trois photos,j’en ai choisi une pour la mire de mon ordinateur,vous devez sourire…Une chance pour moi qui ne l’approcherai sans doute jamais qu’en concert!Il est étrangement mon compagnon de route depuis des années,je l’ai vu à la Cité Interdite chanter…Pourvu qu’il change d’avis sur Dieu et la cigarette avant qu’il ne soit trop tard…!J’espère qu’il me ravira encore pour longtemps.Il est curieux de tout et s’anime d’une énergie créatrice hors du commun.
    En rêve,je dîne avec lui et nous nous promenons en parlant pendant des heures,le temps est suspendu…Un peu de moi lui appartient en secret.

Laisser un commentaire