Modonut (Mister Modo & Ugly Mac Beer)

ModonutHip-hop ? Vous avez dit hip-hop ? Personne ne remettrait en cause la légitimité, le talent et l’inventivité du hip-hop ultra créatif de Mister Modo & Ugly Mac Beer, duo de producteurs, D.J, et beatmakers parisiens qui composent le groupe Modonut.

Avec l’ensemble de leurs travaux (Mo Dougly Weird Stories, Modonut, Remi Domost, Modonut 2, Modonut Invasion…) ces as du séquenceur m’ont définitivement conquise, et par conséquent, j’attire votre attention sur plusieurs de leurs titres : When my beat goes (feat Kanzulu Kankick Scratch) et Not afraid (feat Jessica Fitoussi), tous deux extraits d’un maxi 12″ tiré de leur album Modonut (2009). A ces morceaux, j’ajoute l’excellent Diggin in the crates (feat F. Stokes, un rappeur made in Chicago) tiré de leur EP de 5 titres Modonut 2 (2011) annonçant l’album du même nom en 2012, et enfin Côté confiture, en collaboration avec le rappeur lyonnais Liqid (2013).

La plupart des œuvres de Modonut représentent une sorte de collage expérimental, tant haché que structuré, martelé, décousu et en même temps parfaitement agencé. Un patch work musical qui sent bon le bricolage – de haut niveau, cela dit  – et qui s’accompagne de nombreux mouvements rythmés par plusieurs procédés « Oldskool » : sample vocaux et/ou musicaux (extrait de films, jeux vidéo…), gimmicks,  scratch et bruitages en tout genre, sans oublier une ligne de basse offensive, quelques grammes de Jazz, un poil de Soul et 3 miettes de Funk, le tout, assaisonnés dans un univers groovy : une mixture qui enverrai la potion du druide Panoramix à la retraite !

Modonut est pour moi un méga kif, une TUERIE ! – et je vous épargne les 3.141.592.653  points d’exclamations qui traduiraient réellement ma pensée – à travers lequel on sent réellement le travail de « labo » effectué par des abeilles ouvrières, génétiquement modifiées vu le génie, pour aboutir à une émulation totale. Les prod’ de Modonut s’apparentent donc à de perfectissimes expérimentations sonores, résultat d’un travail de création inédit.

Adeptes du mixage entre hip-hop old school et futuriste, de Liquid Funk, de breakbeat ou encore de drum’n’bass, je vous conseille de suivre de près le label Beatsqueeze Records. C’est bientôt l’épiphanie donc n’hésitez pas à déguster leurs galettes. Bon appétit !

A l’écoute après le break

When my beat goes

Not afraid

Côté confiture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.