What’s Life Without Losers – Mikhael Paskalev

Mikhael PaskalevUn personnage atypique, c’est l’image que renvoie Mikhael Paskalev. Ce bulgaro-norvégien semble perdu dans une faille temporelle avec son allure entre le chanteur américain de country des années 50/60 et le Johnny Cash joué par Joaquin Phoenix dans Walking The Line.

 Mikhael Paskalev distille une pop/folk teintée de country avec un premier EP intitulé, tout simplement, Mikhael Paskalev. Il se fait remarquer du grand public avec le titre I Spy et son clip assez fou dans lequel il danse en slip, chaussettes et chemises. La vidéo est visionnée plus d’un million de fois, il obtient la reconnaissance du public norvégien et commence à se faire connaître sur le reste du continent. En Février 2013, le bulgaro-norvégien sort l’album What’s Life Without Losers qui reçoit les honneurs de la critique. Il délivre une pop originale avec un mélange de twist, de country, de pop et de rock. Mikhael Paskalev remet au goût du jour ses influences musicales avec un Jive Babe qui n’a rien à envier à Johnny Cash, la ballade romantique de Woman ou le très groovie Dust et son rythme appuyé par la basse et quelques instruments classiques à cordes. En plus d’instrus originales, on retrouve des paroles profondes et reflétant une plume confirmée comme les critiques n’ont de cesse de l’affirmer.

Son dernier coup d’éclat, une reprise acoustique de son titre Susie tout en énergie et souffrance. Des dates françaises ne devraient pas tarder suite à son passage remarqué et remarquable aux Transmusicales de Rennes. 

Ajouter ces morceaux à votre bibliothèque sonore : Deezer

Informations complémentaires

  • Artiste(s): Mikhael Paskalev
  • Album: What’s Life Without Losers
  • Label: Universal Music AS
  • Date de sortie: Février 2013

[cf]Concert[/cf]

Laisser un commentaire