Tiger Meets Lion – Coming Soon

Coming SoonD’une sensibilité musicale proche de l’anti-folk voire de l’indie-rock, les sept membres de Coming Soon donnent l’impression d’avoir exploré l’entièreté de ces univers. Chacun d’entre eux s’est lancé dans différents projets artistiques avec Étienne Daho, Olivia Ruiz, Stanley Brinks ou encore pour la bande originale du film Juno. Pourtant, leur troisième album intitulé Tiger Meets Lion témoigne d’une nouvelle orientation musicale confirmée par la présence de Scott Colburn, producteur d’Arcade Fire ou Animal Collective. Le tournant pop s’avère maîtrisé, les Coming Soon excellent dans ce registre.

L’écoute débute avec le titre éponyme, Tiger Meets Lion. Les guitares saturées d’effets psychédéliques se font écho, la basse danse au rythme de la batterie et on se laisse rapidement porter par le phrasé du chant. Le parcours anti-folk est audible durant le refrain avec les choeurs presque messianiques. The night Stéphanie Died propose une proximité inattendue entre Blur et TheCure. La finesse est de rigueur avec les quelques synthés nappant l’atmosphère entretenue par la combinaison réussie entre guitare électrique et guitare acoustique. L’histoire contée stimule notre imagination et on se plaît à imaginer la demoiselle chantée. La nouvelle orientation pop des Coming Soon se dessine nettement autour du statut de « summer band » à l’image de Tahiti 80 ou des Vampire Weekend. Cela est perceptible sur le titre LWL avec la rencontre entre le jeu de guitare emprunté aux New-yorkais et le combo auto-tune/synthés des seventies avec un refrain rappelant Instant Crush des Daft Punk. Ce nouveau statut s’avère assumé avec Summer Bands, bande-son idéale pour les ballades estivales. L’écoute se poursuit avec la ballade pop-psychédélique sous LSD de Radio Broke, le tout en compagnie de Cassie Berman. Une certaine luminosité et une joie emplissent notre esprit, on se laisse guider par les morceaux dans l’univers haut en couleurs des Coming Soon. Terella et Lookaway persistent dans la qualité, impossible de plus longtemps résister à la fête pop. Le saxophone de Santa Monica est un délice et s’ajuste idéalement à la relation basse/batterie. Les membres de Coming Soon continuent d’expérimenter tout en prouvant que la pop n’est pas un style figé. Puis arrive Vermillon Sands, la concentration de toutes les qualités effleurées durant l’écoute : de l’énergie, de la folie, des synthés psychédéliques, des guitares chargées d’effets, une basse calée sur une batterie métronomique, le chant et les choeurs donnant de l’ampleur à la composition. Vermillon Sands est la rencontre inopinée entre la New-Wave et une pop joyeuse et dansante, une création terriblement efficace. L’album s’achève sur une version torturée de Goldeneye, célèbre générique de James Bond.

Les membres de Coming Soon prouvent que la pop n’est pas que l’affaire des groupes à minettes. Le travail d’expérimentation, de recherche musicale et de jam porte ses fruits afin de donner un album d’une pop à plusieurs facettes. L’esprit festif, joyeux et lumineux caractérise magnifiquement Tiger Meets Lion.

Ajouter ce morceau à votre bibliothèque sonore : Amazon

Informations complémentaires

  • Artiste(s): Coming Soon
  • Album: Tiger Meets Lion
  • Label: Kidderminster
  • Date de sortie: Mars 2014

 

Laisser un commentaire