Tropics Of Love – Joakim

JoakimDans son appartement new-yorkais, Joakim, parisien exilé aux Etats-Unis, a composé seul Tropics Of Love. Ce nouvel album, ode aux années 80/90, est le résultat d’expérimentations électroniques, synthétiques et technologiques afin de ramener à la vie une funk et une house disparues.

Tropics Of Love s’ouvre avec le très cinématographique Chapter 1, longue introduction visant à préparer nos oreilles à la délicieuse pop de Bring Your Love. A l’image des productions de Blood Orange, Joakim distille une pop influencée par le meilleur des années 80/90 et nous plonge dans une étrange nostalgie musicale. Les synthétiseurs font échos aux à une batterie typiquement nineties avec la profondeur de la caisse claire et la légèreté de la grosse caisse. Le voluptueux Three Laser Fingers n’est pas sans rappelé la timide house des années 80 avec sa multiplication de synthés alternant entre mélodies légères et rythmiques cassées. Heartbearts suit sa logique nominative autour d’un redoublement de basse, de grosses caisses et de synthétiseurs. Joakim propose une étonnante ballade calquée sur un rythme cardiaque. Chapter 2 fait office de courte transition reposant sur des électroniques détonants. Each Other nous replonge dans notre nostalgie de cette pop des années 80/90 grâce à la voix fluette et électronique d’Akwetey. Le rythme s’accélère sur This Is My Life et sa techno dansante et délirante. RX777 prolonge la fête avec une vision de corps dansants et vêtus de Nikes anciennes, de salopettes et de t-shirts aux couleurs improbables. Entre dance, house et funk, ce titre mélange synthétiseurs, voix utilisées pour la rythmique, quelques éléments tribaux et une batterie sans repos. Cette fois-ci, la transition est plus douce et relaxante avec Chapter 3. Man Like Moon donne dans le Marvin Gaye 2.0 et rend un hommage glorieux à son titre Inner City Blues. Joakim propose une combinaison habile entre cuivres, percussions légères, voix planantes et une basse très groovante. Comme Todd Terje avec Robert Palmer, le parisien s’attaque à la reprise d’un classique avec On The Beach de Neil Young, balade électronique et futuriste. L’album s’achève sur le planant et reposant Hero, titre de dix minutes en guise d’épilogue.

Tropics Of Love réussit à remettre au goût du jour la pop, la house et la funk des années 80/90 tout en dessinant une touche, parallèlement, rétro et futuriste. Joakim propose une musique dansante et reposante tout en stimulant notre nostalgie. Tropics Of Love risque de rythmer plus d’une soirée d’été.

Ajouter ce morceau à votre bibliothèque sonore : Amazon

Informations complémentaires

  • Artiste(s): Joakim
  • Album: Tropics Of Love
  • Label: Tigersushi / Because Music
  • Date de sortie: Mai 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.