You Can Be A Star – Luther Davis Group

luther davis groupJ’ai choisi cette semaine un titre du Luther Davis Group, You Can Be A Star, tiré du 45 tours You Can Be A Star/To Be Free, sorti en 1979 chez Life Time Records. C’est bien l’une des premières fois que je vais décevoir : je n’ai (presque) rien trouvé sur ce groupe !

J’ai entendu le titre à la radio (FIP, je crois), ou sur l’excellent site Le Mellotron, qui m’a d’ailleurs donné l’essentiel des informations : « On en sait trop peu sur ce rarissime 45 tours enregistré en 1979 par Luther Davis Jr. […]. Heureusement pour nous grâce aux diggers de northern soul, ce disque tiré à peu d’exemplaires sera la première réédition de la maison Soul Cal en 2003, une division de Stones Throw tenue par Egon et Peanut Butter Wolf dont l’essence est justement la réédition de perles modern soul et autres pépites funky-disco. Une évidence donc, pour ce 45 tours avec le combo gagnant « You Can Be A Star » pour la face A et « To Be Free » pour la B. Deux titres totalement funky et empreints d’une soul planante. Riffs de guitare entraînants, voix feutrée et touche de cuivres font de [ce titre] un hit parfait et vous donne une subite envie de s’envoler et d’envahir le monde. »

J’ai cru comprendre que la carrière du groupe a été plus qu’éphémère, avec seulement deux 45T sortis (l’autre chez Inner : Keep On Dancing/You en 1977 ou 1978)[1]. Le titre You Can Be A Star figure sur la compil Soul Cal Disco & Modern Soul 1971-1982 sortie en 2012, dans lequel se trouve un livret très fourni qui, peut-être, nous apportera plus d’amples informations (je n’ai pas encore eu la chance de l’avoir entre les mains). Passons.

Ce titre est un véritable bijou d’une extrême efficacité, rythmé comme il faut pour les dance-floors de cette période caractéristique de l’hédonisme sombre : tu peux devenir une star, même toi, jeune femme, jeune pédé, jeune noir ou latino, tous prolos et peut-être tout cela à la fois, même l’espace d’une nuit seulement… Même Tony Manero. Le sida n’a pas encore fait les ravages qu’on connaît, mais la misère, le labeur, le racisme, le sexisme, la violence, le chômage sont des maux connus, pour une bonne partie des classes populaires et dominées, ce qu’on appelle les minorités, des pays développés, en particulier dans le berceau américain du capitalisme. C’est toujours la même histoire : quelques heures durant, le temps d’avoir l’illusion d’échapper à sa condition, à l’image de Cendrillon qui n’a que jusqu’à minuit pour devenir celle qu’elle n’est pas, tous les Tony Manero du monde deviennent des stars. C’est aussi ce qui leur permet de retourner au turbin le lundi matin : l’espoir de s’en sortir, devenir libre (to be free)…

Ajouter ce morceau à votre bibliothèque sonore : amazon

Informations complémentaires

  • Titre: You Can Be A Start
  • Durée: 4min 58s
  • Artiste(s): Luther Davis Group
  • Album: You Can Be A Start / To Be Free 45t
  • Label: Life Time Records
  • Date de sortie: 1979

[1] Sur le forum Funk-O-Logy

J'aime(0)(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.