Bodies at Bay – Cold Specks

Cold SpecksI predict a graceful expulsion, premier album de Cold Specks, sorti en mai 2012 a été un choc quasi extatique, pour moi. Un truc hallucinant qui provenait du Canada et qui m’a mise par terre en deux-trois secondes, à peine. Moi, j’étais tombé amoureuse de Blank maps en version live KEXP. J’en étais à deux doigts de chialer devant mon écran, prise dans le tourbillon émotionnel que peut provoquer une voix. Une sacrée voix. Une voix sacrée, j’ai envie de dire, même. Cette découverte musicale a marqué mon année 2012 et l’a joliment accompagnée, l’album a tourné longtemps dans mon casque audio et a, comme bien souvent avec la musique, intégré mes moments de vie en y dessinant les contours avec une intensité que je dois à Al Spx.

Et puis, me voilà en 2014, 25 août, ça sonne la rentrée, la fin des vacances, la reprise un peu glauque d’une vie de bureau, néon blafard au-dessus du crâne ou la reprise scolaire, pour certain(e)s, avec professeur anormalement réveillé et heureux acclamant avec une tonalité de voix propre au série B que la rentrée scolaire est la meilleure période de la vie et qu’elle vient d’arriver, au cas où les yeux endormis qui le fixent, ne l’auraient pas encore compris. Bref, une fin d’août comme on en vit tous, avec un petit pincement au cœur. Sauf que voilà, ma fin d’août 2014 a été un peu moins lourde à porter puisque le 25 au matin, Cold Specks m’annonçait sur sa page facebook, la sortie de son deuxième album Neuroplasticity. Nul besoin de préciser la jolie surprise que ça a été, pour moi.

Souvenez-vous, Benoît en parlait en décembre 2012, proposant à l’écoute le sublime titre The Mark. Et je crois qu’aucune autre phrase n’aurait pu aussi bien résumer l’univers de Cold Specks que (Ce morceau) agit tel une clôture musicale qui nous isolerait de l’agitation extérieur. Sa voix nous capte aussi sûrement que la montre à gousset d’un hypnotiseur. Oui, Cold Specks nous hypnotise, entre en nous et nous rassure. Cold Specks nous offre une pause dans le brouhaha du quotidien. La musique, ici, a quelque chose de magique.

Je propose à l’écoute, le sublime titre Bodies at bay pour cette voix incroyable et je propose en bonus le tout aussi brillant Absisto, ce son et toutes les raisons qui me font dire que Neuroplasticity marquera mon année 2014.

Informations complémentaires

  • Titre: Bodies at Bay
  • Durée: 3min 32s
  • Artiste(s): Cold Specks
  • Album: Neuroplasticity
  • Label: Broken Hertz Records
  • Date de sortie: Août 2014

Laisser un commentaire