Tom Chaplin – The Wave

Depuis petit j’ai toujours symbolisé mes soucis d’enfant, puis de jeune adulte, en une vague qui naît, prend de l’ampleur, n’en finit plus d’impressionner et s’échoue sur le rivage.

A chaque problèmes sa vague, à chaque vague son échouement et à chaque échouement son ressac perpétuel dans le grand océan bouillonnant.

The Wave (La Vague pour les moins Anglais d’entre nous..) c’est l’histoire d’une rédemption, celle d’un homme, celle de son auteur : Tom Chaplin, chanteur des fameux Keane qui à bien du mal a assumer son statut de star et qui souffre de gros problèmes de drogues et d’alcool.

Rongé par un manque de confiance en lui, devenant accro et détestant ce qu’il est devenu, il décide qu’il est temps d’amorcer un changement, d’écrire ses propres chansons sous son propre nom et de sortir un disque dont il est profondément fier.

Tom Chaplin a toujours le don d’emporter même les plus réfractaires d’entre nous dans ses chansons.

Même les plus sceptiques succombent a ses mélodies accrocheuses et à sa voix plus profonde qu’auparavant.« Il y’a certains moments ou je détestais ma voix; je la haïssais vraiment. Elle donnais l’impression que j’étais un enfant de chœur pur et angélique. La vérité était bien plus sombre et plus complexe » avoue-t’il.

Avec des tubes puissants et ravageurs Hardened Heart; une production et des arrangements audacieux The River; des petites merveilles pop poignantes et très inspirées See It So clear, Tom Chaplin sort un album puissant qui image la force d’une renaissance, le souffle d’une nouvelle vie, l’ardeur d’une réhabilitation flamboyante d’un artiste sincère et talentueux.

Laisser un commentaire