Anohni – Paradise EP

Les œuvres d’Anthony & The Johnsons, ici présent sous le nom d’Anohni, ont toujours fait résonner en moi le symbole d’une infinie liberté.

Cette liberté que l’on peut retrouver notamment dans le gospel, ce mouvement de révolte des esclaves qui réclamaient leur délivrance, est très palpable chez Anohni.

Le lyrique aussi que Schubert appelait le « Chant de la liberté », mais aussi l’avant garde, cette forme prônant la liberté de la création et de l’expérimentation et donnant la possibilité de s’exprimer de milles et une façons.

On rencontre aussi plein de sentiments, d’émotions comme la violence passive, celle qui se reflète dans un miroir, quand il se parle à lui même dans You Are My Enemy, ou encore la grandeur désillusionnée quand il s’interroge sur le pertinent  Jesus Will Kill You.

Avant Garde, Lyrique, Gospel… des familles qui retentissent a l’unisson dans ce Paradise, un EP cru, moderne et multipolaire pour un Anohni plus libéré que jamais.

 

Laisser un commentaire