Tove Lo – Lady Wood

Tove Lo c’est cette fille qui s’échappe en pleine nuit d’une boite de nuit, comme on s’échapperait d’un asile de fou, dans les rues froides et désertes en chantant ses chansons à qui veux bien les entendre.

Comme une elfe qui égraine sa folie douce dans la ville endormie, notre suédoise pioche avec son nouvel album Lady Wood le meilleur et le plus intéressant des milieux dancefloor pour en faire sa potion miracle, son remède magique et unique.

Oubliez le coté tapageur, inutile et profondément creux de la soupe pour piste de dance car notre Rickie Lee Jones des temps modernes vient terrasser le vide sidéral qui régnait ici bas à grand coups de bon gout et d’originalité avec ses patterns électro frappés au plus haut point du bon sens. Et si le prochain tube de l’été pouvais être de Tove Lo, ça serait une belle avancée… Je dis ça, je dis rien mais Magic System et les Frero Delavega ont rendus leur tabliers, alors après tout qu’attend Mr Guetta ?

Avec ce nouveau disque, Tove Lo trouve l’équilibre intelligent entre une Lykke Li peu avare en expérimentations et une Madonna provocatrice mais riche de sens !

Libérez et faites danser l’elfe qui est en vous !

All That She Wants – Ace of Base

Ace of BaseQuand on pense à la Suède, on pense forcément à la marque Ikéa, aux zlataneries du footballeur Ibrahimovic, peut-être à Krisprolls – vous savez, ces biscottes « From Sweden with Love » qui n’empêche pas de vous détruire les gencives quand on se précipite un peu trop – et côté musique, ABBA est sans doute la référence incontestable !

Mais, parce que question groupes scandinaves, il y a justement autre chose qu’ABBA (ou Aqua pour les plus jeunes),  je vous propose de découvrir ou  redécouvrir Ace of Base, un groupe de Pop porté Eurodance originaire de Göteborg en Suède, et composé à l’époque des frères et sœurs Linn, Jenny (pour le chant), et Jonas Berggren (à la guitare et au clavier) accompagné de leur ami Ulf Ekberg (au clavier).

C’est par ce vieux média qu’est la radio que j’ai eu le coup de foudre pour All that she wants, un titre sorti en 1993 – cette année-là, notre Johnny Hallyday national fêtait ses 50 ans au parc des Princes – et je me suis littéralement précipitée sur mon Smartphone pour connaitre, via une application (très) utile, l’auteur et le nom du morceau : mission réussie !

Léger, dansant, et ultra « catchy » (comprenez extrêmement prenant en français), All that she wants a tout pour plaire. Production signé Dj Denniz Pop, performances vocales portées par le bord féminin du groupe sur fond musical servi, cette fois ci, par la touche masculine, le tout s’entremêlant de façon harmonieuse. Le quatuor à la vibe 90’s nous signe un titre auquel se dégage une certaine puissance… féminine ! Dans les paroles, on retrouve les images de la chasseuse (Madame), du renard (Monsieur), du coup d’un soir ou encore du lapin matinal « sauce  œstrogène ». Avec près de dix-huit ans d’avance, All That she wants fait parfaitement écho au « Who run the world ? Girls ! » de Beyoncé (2011).

Ace of Base n’hésite donc pas à dresser le portrait, un poil décalé, d’une certaine émancipation de la femme. Ici, Madame désire « juste » un autre enfant avant de pouvoir mettre les voiles le lendemain, coté liberté de la femme et indifférence envers le sexe opposé, on peut difficilement faire plus explicite ! Mais, ce n’est pas pour autant que vous, messieurs, n’apprécieraient pas le morceau, qu’on n’a d’ailleurs sans doute pas finis de fredonner :

♩♫ ♪   Allll that she wantse, i iiis a  anotha’ babey cheese gone toumorrow boy oooh all that she wantse isss eun nanotheur babeii eheheeh ♪ ♫ ♪

Les filles ayant quitté le groupe depuis, c’est avec une nouvelle composition que le groupe est de retour en 2010. Clara Hagman et Julia Williamson rejoignent Jonas & Ulf pour nous présenter All for you, premier titre extrait de leur album The Golden Ratio.

A l’écoute après le break

Lire la suite

Trance in Mexico – David Shaw and The Beat

C’est vendredi ! Et le vendredi on affute ses baskets blanches, sa tenue de soirée, direction les clubs pour une nuit de danse sans limite.

Et, si vous avez de la chance (ou pas car il est disponible juste après ces quelques lignes) vous pourrez faire quelques pas sur le festif et urbain Trance in Mexico de David Shaw and The Beat (ex-résident du club parisien le Pulp).

Un morceau de dance-house-minimale qui brasse large. Avec son air décontracté, son aérodynamique profilé par un beat bien arrondi accouplé à une ligne de basse très efficace, ses sonorités très années 2000, ce titre est vraiment gouleyant et accessible à tout un chacun. Trance in Mexico un voyage bien plaisant, sans turbulence ni accroc.

A l’écoute après le break, la « short version »

Lire la suite

Life Is Now – If The Kids

Life Is Now, ou le plus court chemin vers nos 20 ans (pas si loin de ça tout de même).

Annonçant le premier EP de ce groupe parisien explosif If The Kids, ce morceau est totalement exalté, festif, et concilie sans complexe pop, dance et rock. Sans tomber dans le format bateau (pour ne pas dire paquebot) des tubes pré-formatés par les majors qui nous inondent, nous noient pour avoir navigué trop près des côtes du vide et de la nullité, Life Is Now nous éclabousse par sa modernité, sa jeunesse, son honnêteté, et sa belle personnalité mordante et accrocheuse.

Ici pas de détour, pas de circonvolution inutile, l’objectif est simple, nous faire remuer et c’est parfaitement réussi.

Le clip est à découvrir après le break

Lire la suite

Gazstation – Olga Kouklaki

Coup de Coeur

Proche du groupe Nouvelle Vague, c’est notamment avec Marc Collin qui a contribué à la production et au mixage qu’Olga Kouklaki a réalisé son album I U Need.

Gazstation débute avec beaucoup de caractère avant que le morceau prenne petit à petit son envol vers un 7ème ciel électro-dance arrosé comme lors de la nuit des étoiles filantes d’une pluie de sons techno-futuristes.

Un mélange doux et parfaitement dosé de technologie et de sensualité imparable, à faire danser les technofiles les plus récalcitrants.

A l’écoute après le break

Lire la suite

Bain de Minuit – Night Riders

C’est encore à l’Ouest qu’on trouve un fourmillement de créativité, d’indépendance avec Night Riders.

Après un premier EP en anglais, les quatre nantais s’attaquent au français dans leur second mini-album annoncé ce mois. Pour patienter savourons leur Bain de Minuit qui nous plonge au milieu de la vie nocturne, sombre, entêtante, enivrante.

Sur des gros sons bien gras, lourds, puissants presque étourdissants qu’on croirait tout droit sortis d’une boite underground berlinoise sur les coups de 5-6 heures du mat’, lorsque la fête touche à sa fin et que rempli d’alcool on est porté par les basses qui prennent aux tripes, la voix de Charlotte aux accents BrigitteFontainiesques apporte légèreté, classe et hype comme une sirène qui nous tirerait au final de cette fin de soirée mal barrée.

A l’écoute après le break

Lire la suite

Shangri-La – Yacht

« If I can’t go to heaven let me go to LA« 

La la la la la, on ne s’en vraiment lasse pas. Comme un rayon de soleil venu de l’été dernier, un souvenir de vacances qui réapparait en plein hiver, on écoute et ré-écoute Shangri-La de Yacht avec le même plaisir que la première fois.

Cette electro-dance-pop avec sa mélodie pleine de fraicheur, de jovialité, de convivialité, son mid-tempo comme il faut, sa texture colorée, ainsi que son détachement hype, nous mets dans les meilleures conditions pour débuter / réussir la journée, la soirée, la semaine, les vacances, la route … Une chanson tout terrain !

A l’écoute après le break

Lire la suite

Zibn (Composer’s Cut) – Anakronic Electro Orkestra

On connaissait la musique Klezmer (Krakauer, …), on connaissait le Klezmer-Hip-Hop avec SoCalled, on avait chroniqué la fusion jazz-funk-Klezmer d’Abraham Inc, voici que débarque la Klezmer-Electro avec le quatuor toulousain du Anakronic Electro Orkestra, parfaite pour ambiancer vos dancefloors.

Comment dire ? Dans le morceau Zibn c’est tout à fait étonnant comme les deux styles musicaux s’interpellent, se mixent, se fusionnent sans perdre leur personnalité, leur caractère, en un mot sans se renier.

Les instruments acoustiques (accordéon, clarinette) et machines électroniques, le traditionnel et le moderne s’accordent parfaitement dans un ensemble cohérent, gai et dansant.

A l’écoute après le break

Lire la suite

Medecine – Starfucker

Après s’être nommé Starfucker, avoir changé pour Pyramid puis Pyramiddd, notre trio « from » Portland a finalement décidé d’assumer pleinement son nom de groupe d’origine. Heureusement leur musique n’est pas aussi lourde et juvénile que cette dénomination pourrait laisser croire. Elle conjugue à la fois de l’électro-pop-qui-pousse et de la dance-de-qualité-qu’on-prend-plaisir-à-écouter.

Medecine est un jaillissement de claviers dans un débordement de couleurs accouplé à des sons naifs tels ceux qu’on pouvait trouver dans les premiers jeux d’aventures sur consoles, Final Fantasy ou autres. Le tout étant magnifiquement dynamisé par une ligne de basse à la fois lourde et raffinée.

Donc, un petit bijou pour nos prochaines soirées !

A l’écoute après le break

Lire la suite

Follow – Crystal Fighters

Star of Love (Acoustic Version) - Crystal FightersCoup de Cœur

Crystal Fighters est LA véritable sensation (électro) de ce début d’année. Avec un premier album qui va pour sûr compter en 2011, extrêmement riche, hyper coloré, inventif, totalement festif, et d’une densité incroyable qu’on rencontre rarement.

Impossible de décrypter ce qui fait tant le charme de leurs différents morceaux et de Follow, tellement leur univers est complexe, un mélange de mille influences qui prend comme par magie et produit un son assez unique, ultra dansant, inspiré et convivial.

On ne tient plus en place, on saute de partout, on est totalement « addict », on l’écoute en boucle du matin au soir.

A découvrir vite, avant que quelqu’un d’autre ne vous en parle!

Le clip (tout aussi décalé et original) est juste après le break

Lire la suite

Shells Of Silver (White Sea Remix) – The Japanese Popstars

Coup de Coeur

Quel point commun y a t-il entre un groupe electro-dance nommé The Japanese Popstars en provenance d’Irlande, Morgan Kibby, chanteuse, compositrice de Los Angeles, proche du groupe M83, connue sous le nom de White Sea pour ces travaux solo et James Vincent McMorrow dont la folk a été présentée  ici même?

Shells Of Silver remixé par White Sea bien évidemment !

Alors que la version originale, déjà plutôt réussie, est alourdie par des claviers aux accords pesants et effets épais, White Sea ouvre l’espace, dégage les horizons, libère la voix merveilleuse, contenue, solennelle de James Vincent Mc Morrow et crée une ambiance planante, légère, magique, prodigieusement construite.

Pour ne rien gâcher, ce morceau est à l’écoute et en téléchargement gratuit et légal (pour une période seulement) juste après le break

Lire la suite

Epiphany – Hyphen Hyphen

Chewbacca I'm Your Mother - EP - Hyphen HyphenDécouverte : Un vent de folie secoue la Cote d’Azur

Hyphen Hyphen c’est l’histoire de 4 amis de lycéen qui montent un groupe comme cela se fait partout, sauf que là, à l’écoute de leur premier EP, on ne peut que constater que ces quatre niçois Santa, Line, Puss et Zak sont ultra-doués.

A à peine 19 ans chacun, leur musique electro/dance/rock est génialement bondissante, originale, colorée, fleurie.

Epiphany totalement à cette image est un bouillonnement festif de sons, de voix, d’influences, d’énergie, de montées, de descentes (parfaitement maîtrisées), de fraicheur, de liberté.

Tout juste parfait pour démarrer le week-end et danser sur son canapé avant que cela n’arrive en club.

A l’écoute après le break

Lire la suite

Kings In Exile – Fritz Kalkbrenner

Here Today Gone Tomorrow - Fritz KalkbrennerWeeeek-end!

Préparons cette fin de semaine qui se doit d’être joyeuse et festive. Pour cela Fritz Kalkbrenner, DJ berlinois, nous a concocté le morceau idéal à réchauffer tous les dancefloors encore groggy par le froid et la neige.

Entre mélodie délicate et basses puissantes, Kings In Exile concile la force et la finesse avec beaucoup d’intelligence et de précision. Un morceau tout en rondeur, satiné, terriblement suave, entrainant, chaleureux, totalement irrésistible!

Here Today Gone Tomorrow, dont est issu ce titre, est le premier album de Fritz Kalkrenner.

A l’écoute après le break

Lire la suite