Gotta Serve Somebody – Ben Sidran

Dylan Different Live In Paris At the New Morning - Ben Sidran European QuintetOn avait déjà présenté le projet de Ben Sidran autour de Bob Dylan ici. C’est après une tournée dans les clubs de jazz à travers le monde, qu’il nous revient avec un album live, enregistré au New Morning (Paris) le 29 avril 2010 en quintet (avec il faut le souligner, la présence d’Erik Truffaz à la trompette).

Cet enregistrement de concert nous apporte en plus de la spontanéité des morceaux, des impros des grands musiciens présents, des interactions avec le public, il nous offre une très belle introduction.

Pendant près de 3 minutes, en début du morceau Gotta Serve Somebody, Ben Sidran entre slam, et poésie, nous conte une anecdote tout à fait délicieuse sur Bob Dylan et sur le pourquoi de ce projet de reprises. C’est extrêmement fin, intelligent, et juste.

La suite du morceau poursuit cette lignée, notamment à travers un solo de piano vif, motivé, indéniablement enchanté.

A l’écoute après le break

Lire la suite

Ballad Of A Thin Man – Ben Sidran

Acheter l'album sur AmazonBen Sidran est un personnage incontournable du jazz, mais pas seulement.

Reconnu comme auteur-compositeur et musicien (pianiste) qui a joué avec les plus grands (Gil Evans, Dizzy Gillepsie, Bobby McFerrin, …), vous avez pu aussi le rencontrer à la télévision lorsqu’il animait des émissions sur le jazz, dans les universités parce qu’il y donne régulièrement des conférences, ou dans les librairies car il a écrit quelques ouvrages (dont son autobiographie).

Pour oser s’attaquer à la montagne Dylan, il fallait bien s’appeler Ben Sidran et avoir sa carrière.

Comme l’indique le titre de l’album Dylan Different, l’objectif n’était pas de refaire la même chose, mais de donner à ces morceaux une toute autre perspective.

Ballad Of A Thin Man est à l’origine un morceau très blues, très appuyé sorti en 1965. Ici Ben Sidran par sa touche jazz, sa voix chaude mi-chantée, mi-parlée, le son grave du saxophone propose une atmosphère plus lisse, aussi chaleureuse et confortable qu’un feu de cheminée (parfaitement de saison).

Une chose ne bouge pas, c’est que, quelque soit l’époque, Mr Jones n’a toujours pas compris ce qui se passe dans cette pièce.

A l’écoute après le break

Lire la suite