Chloé Mons par Delphine Ghosarossian

[singlepic id=221 w=500 h=600 float=center]

 Chloé Mons sera en concert le 09 avril 2014 à partir de 20h à l’Espace Jemmapes (Paris).

« Chloé Mons est partie en Inde, pays qu’elle connait bien. Durant tout le mois de Novembre 2012, elle a travaillé à Mysore (Karnataka), avec  son équipe, celle de son précédant album Walking et a enregistré ce disque dont elle avait rêvé. Et puis comme dans un film de cinéma, le dernier jour, le méchant s’est révélé et a volé le master. Retour à Paris sans un son.

Après un temps de réflexion, après avoir vérifié que la justice n’y pourrait rien, après avoir rassemblé ses forces, elle a ré-enregistré ce disque à Paris, avec son complice de toujours Yann Pechin et un percussionniste indien Prabhu Edouard.
Ce sont les mêmes chansons, mais c’est un nouveau disque. Les influences indiennes, la transe, les couleurs denses sont bien là, intactes, ré-inventées dans le studio parisien de Chloé. »(Fnacspectacles)

Lire la suite

3 questions (ou plus) à Chloé Mons

Chloé MonsC’est en Inde sur les traces de ce pays tant aimé par son père que Chloé Mons a souhaité enregistrer son nouvel album, agrémenter sa musique rock d’une ouverture vers le monde. Et c’est une véritable épopée, une aventure incroyable qu’elle rencontra. Dans un espace-temps où nos repères sont totalement bouleversés, les évènements heureux et malheureux se sont succédés jusqu’à l’aboutissement des 12 chansons de Soon. Toute cette aventure a été magnifiquement saisie et restituée dans un documentaire plein d’humanité, de poésie et de vérité qui accompagne le CD. Pour nous raconter tout cela et nous présenter ses chansons, Chloé Mons a gentiment répondu à nos quelques questions. (Pour les parisiens, elle sera en concert vendredi 8 novembre 2013 au Zebre de Belleville.)

Comment vous est venue la volonté d’enregistrer l’album en Inde et de tisser des liens entre le rock et la musique indienne ? 

Chloé Mons : Cela vient de mon histoire personnelle avec mon père. Il va en Inde depuis 40 ans et j’y suis allée dès enfant. L’Inde est sa terre d’adoption et c’est donc aussi un peu le mienne. Il y a 3 ans, lors d’un voyage là-bas, j’ai été impressionnée par la musique lors des cérémonies religieuses et je me suis dit que le moment était venu de faire quelque chose avec ça.

[singlepic id=212 w=320 h=240 float=]Portrait par Pierre Terrasson

L’envie de filmer et de faire un documentaire sur l’enregistrement de cet album était présente dès le début ? Pourquoi cette envie de faire un documentaire ? Vous n’imaginiez pas au démarrage ce final tragique ? 

Oui dès le début je voulais faire un film de toute cette histoire, car même sans cette fin inattendue et dont je me serais bien passée (!!!), c’était de toute façon quelque chose d’un peu fou: Emmener tous ces gars du rock au bout du monde pour travailler avec des indiens. Cela avait bien sûr le goût de l’inconnu et de l’aventure et filmer tout ça me paraissait naturel. Je voulais garder cette histoire en images absolument. Je ne pouvais pas imaginer une fin pareille. Elle a largement dépassé mes rêves ou plutôt mes cauchemars !  Même au coeur de l’enfer, vous ne pouvez pas croire ce qui se passe, vous espérez vous réveiller. Lire la suite

Notre entretien avec Chloé Mons

Chloé MonsVous vous destiniez au cinéma avant de bifurquer vers la musique, comment c’est fait cette bifurcation ?

Très simplement, très naturellement. Je voulais être actrice mais j’écoutais énormément de musique. Ça faisait vraiment partie de ma vie, j’allais chez les disquaires, j’écoutais beaucoup de choses.

Fallait faire des études, j’ai fait le conservatoire d’art dramatique. J’ai fais ensuite des petits rôles. Mais pendant tout ce temps, j’écrivais. J’avais mes petits carnets et j’écrivais, j’écrivais. Puis un jour ça m’a semblé évident qu’il fallait en faire un disque.

Donc voilà, ça c’est fait naturellement. Presque une vie un peu parallèle, un peu sous-marine pendant un moment, puis d’un seul coup ça sort.

Et aujourd’hui vous tournez toujours au cinéma ?

Je suis toujours contente quand on me propose des choses. Lire la suite

Though People – Chloé Mons

Chloe Mons - WalkingEn parallèle de sa carrière d’actrice, Chloé Mons poursuit sa vraie passion, la musique, et sort son troisième album solo Walking inspiré de ses voyages aux Etats-Unis et en Afrique.

Pour sûr, elle ne laisse personne indifférent. Les premiers sont exaspérés par son interprétation surjouée et son attitude provocante. Quand les seconds sont hypnotisés par son rock presque transcendantal, fascinés par sa liberté absolue, touchés par sa fragilité à fleur de peau.

Though People est un rock-blues tout droit venu du grand sud des USA. Véritablement moderne, ce morceau ne sent pas la poussière et le soleil, mais suinte le bitume et l’essence. Il possède cette qualité indispensable à tout bon blues d’être totalement et honnêtement désespéré, noir, malsain. Cela interpelle

Le clip du morceau est à découvrir juste après le break

Lire la suite