Nikels and Dimes – Gonjasufi

Après avoir créé une énorme surprise en 2010 avec son premier album A Sufi and a Killer, après une tournée internationale, après la participation à l’album de The Gaslamp Killer, Gonjasufi nous revient avec Mu.Zz.Le et ses 10 titres.

Parmi ces morceaux se trouve le magistral Nikels and Dimes. Même si l’effet de surprise n’est plus aussi intense qu’à la découverte du phénomène, il faut le reconnaitre ça fonctionne toujours aussi bien. Ce mix si personnel, si décalé (pour notre plus grand plaisir) d’une musique main stream, fait d’un rythme drum n’ bass, d’accords totalement lancinants, amorphes, d’un chant planant, déconnecté de notre monde et de 1001 autres ingrédients (cris / rires d’enfants…), nous émerveille toujours autant.

A l’écoute après le break Lire la suite

She’s Gone. – Gonjasufi

Acheter l'album de Gonjasufi sur AmazonAttention ça brule!

Pour son premier opus sous le label Warp, Gonjasufi (né Sumach Ecks) livre une galette bouillante de talent. D’ores et déjà un album qui va compter lourd pour cette année.

S’éloignant du hip hop de ses débuts, sa musique est d’un genre non identifiable, un rock au son crade et saturé pimenté de milles épices et influences! Chaque chanson est unique et ne ressemble à aucune autre.

Terriblement touché par le départ de sa chère et tendre dans She’s Gone, Gonjasufi pleure, hurle cette perte, tel un animal blessé. C’est d’autant plus fou, et totalement déjanté qu’il semble pris dans les filets d’une musique au tempo trop rapide qui l’oblige à chanter à pas forcés. On adore!

Après le break en bonus de She’s Gone. vous trouverez le morceau Sheep illustrant le coté psychédélique de l’artiste. Dans lequel sur une musique qu’on croirait tout droit sortie d’un film érotique des années 60s, il se rêve mouton!

On le répète, un album indispensable.

Lire la suite

When I’m In Awe – The Gaslamp Killer & Gonjasufi

Death Gate - EP - The Gaslamp Killer

Extrait de l’EP Death Gate de The Gaslamp Killer (dj, producteur, doux dingue de Los Angeles. Happy birthday to you), When I’m In Awe est une nouvelle collaboration avec Gonjasufi, prolongeant ainsi pour quelques minutes le cultissime A Sufi And A Killer (précédemment chroniqué ici).

Sautant par dessus toutes les barrières, ne s’attachant à aucun code, les deux comparses nous offrent un morceau totalement extra-terrestre, entre soul, moyen-orient, psyché et pattes d’eph’. Une chanson folle et magnétique, où la voix de Gonjasufi, volontairement sale, vous colle à la peau comme de la confiture séchée à la nappe.

A l’écoute après le break

Lire la suite