When I Look – Bobmo

BobmoEn décembre dernier, Bobmo proposait l’EP Sonic Soul. Le DJ du label Marble s’apprête à récidiver avec When I Look, à quelques mois de la sortie de son premier album. Hugues Rey, alias Bobmo, livre deux titres définissant parfaitement son univers musical.

When I Look, titre éponyme, donne dans un électro/house facilement audible pour le grand public notamment grâce à la présence du chanteur Shaun J. Wright. Passé par le projet new-yorkais Hercules and Love Affair sous le label de James Murphy, la voix de l’américain se mêle agréablement au beat dansant de Bobmo. La logique de composition s’avère simple avec une boucle mais l’effet est net : une envie de danser se fait immédiatement ressentir et les nuits d’été se font désirer. It Is Happening Again s’éloigne de la facette électro/house/darkdisco de Bobmo pour se fondre sur l’acid house de Chicago. Plus proche musicalement de Sonic Soul, cet électro lourd et moins dansant témoigne d’une certaine maturité dans les compositions du jeune DJ.

Un monde de crépuscules rythmés et endiablés s’annonce et When I Look et It Is Happening pressent la sortie estivale du premier album de Bobmo. Lire la suite

Sonic Soul – Bobmo

BobmoHugues Rey, plus connu sous le pseudonyme de Bobmo, Surkin et Para One ont fondé le label Marble en 2011. Ils sont indissociables au renouveau de la scène électronique française notamment en compagnie de Sound Pellegrino ou des Rémois de Bromance Records. Les créateurs de Marble défendent l’idée d’offrir une musique de qualité reposant sur une melting-pot d’influences comme le rap, le hip-hop, la trap music, la house et un électro combinant dark et dirty. Désormais, Bobmo n’est plus seulement en collaboration avec ses deux compères Surkin et Para One dans l’aventure Marble mais également avec Myd, Canblaster ou Das Glow.

Le titre Sonic Soul de Bobmo ainsi que son clip clôturent en beauté l’année électronique 2013. Le clip offre un support visuel parfait à ce titre et le terme de « fou » n’est pas assez fort pour qualifier le rendu final. L’annonce concernant les risques pour les épileptiques donne le ton d’un clip antagoniste entre univers psychédélique et univers réaliste avec le parcours, bien que rapide, d’un train en partance de Malmö, en Suède. Ainsi ce clip apparaît comme la réponse logique à un titre tout en progression, avec un rythme maîtrisé et donnant dans l’électro sombre mais dansant. Je ne cache pas que la consommation de drogue des réalisateurs du clip, Bobmo et Théo Pozoga, s’avère quelque peu palpable. En bref, Sonic Soul nous transporte durant presque quatre minutes et plus globalement, confirme la qualité du label Marble

A découvrir après le break Lire la suite