No.1 Against the Rush – Liars

Effectuant une rupture plutôt conséquente avec leurs précédents albums, WIXIW (prononcer « Wish You ») du trio new-yorkais Liars débarque sur les rivages d’une électronique troublante avec autant de succès que les forces américaines en Normandie.

Angus Andrew (chant / guitare) :  « l’expression « wish you », en anglais, exprime un sentiment familier et universel de désir et d’espoir, mais lorsqu’elle est mal orthographiée, elle devient obscure et difficile à interpréter – ce qui, par bien des aspects, est représentatif de notre musique et des chansons que nous avons écrites pour cet album »

Il suffit d’écouter No.1 Against the Rush pour se convaincre que leur musique est effectivement bien difficile à définir. A la fois lumineuse et sombre (comme les deux faces d’une même pièce), cotonneuse, véritable sable mouvant (ou plante carnivore, ça marche aussi) dans lequel la voix tellement new wave s’enfonce jusqu’à la mort dans un mouvement d’une grâce majestueuse.

Le clip, réalisé par Todd Cole, et dans lequel le thème de la mort y est repris, est à découvrir après le break,

Lire la suite

She Brings the Sunlight – Richard Hawley

Sortez les amplis, aujourd’hui il pleut des guitares grâce à ce morceau de Richard Hawley, auteur-compositeur-producteur britannique ayant pendant quelques temps rejoint le groupe Pulp.

Entre psychédélisme post-60s, sonorités celtiques et rock’n roll, She Brings the Sunlight exibe avec fierté ses poils pectoraux sortant de son gilet en cuir entrouvert. Une chanson richement touffue qui enchaine avec la force de la certitude pendant plus de 7 minutes des couplets de cette voix grave, énigmatique et des solos électriques décoiffants.

On the road again, baby !!!

A l’écoute après le break

Lire la suite

Sweet Tooth Bird – Beth Jeans Houghton & The Hooves of Destiny

Il y dans la pop de Beth Jeans Houghton beaucoup lyrisme qui s’accompagne d’une orchestration riche et de belles envolées vocales.

Elle  s’approprie dans son morceau Sweet Tooth Bird (tiré de son premier album Yours Truly, Cellophane Nose), les codes d’un univers bourgeois sophistiqué au parquet bien lustré, au velour mural bien tendu, aux lustres clinquants, aux instruments au garde à vous, pour mieux en jouer, les dépasser, les soumettre à sa fougue, sa fraicheur, sa personnalité décalée.

De part ces différents mondes qui s’y croisent, ce titre possède véritablement plusieurs niveaux d’écoute. On peut l’apprécier pour tout et son contraire, c’est assez fascinant.

Le clip (ambiance fin du monde, là aussi très décalé) de cette chanson est à découvrir juste après le break

Lire la suite

I Lived My Life To Stand In The Shadow Of Your Heart – A Place to Bury Strangers

Exploding Head (Bonus Track Version) - A Place to Bury StrangersAccrochez votre ceinture

Envolons nous vers New York pour mieux découvrir A Place to Bury Strangers ce trio rock (chant/guitare, basse, batterie) percutant, dopé aux décibels.

I Lived My Life To Stand In The Shadow Of Your Heart ne fait pas dans la finesse, une batterie puissante, de gros riffs de guitares bien lourds, des basses à déchirer la membrane de vos enceintes.

Au dessus de ce magma bouillant, surnage la voix très pop d’Oliver Ackermann jusqu’à ce qu’à mi-chanson, le chant cesse et laisse place au véritable tsunami musicale, à une totale frénésie se terminant dans un chaos sonore le plus absolu.

Un concentré d’énergie qui vous secoue de partout, un grand 8 dont on a hâte de refaire un tour.

Le clip du morceau est à découvrir après le break

Lire la suite