#7 – Nasser

Nasser« NSR » ; soit les initiales de Nicolas, Simon et Romain ; est devenu Nasser. Ce trio marseillais de rock/électro fît une entrée remarquée sur la scène française avec #4, leur premier album. Les scènes se sont succédées avec un passage aux Solidays en 2010 ou au festival Marsatac. Le groupe repose sur des beats rythmés de batterie traditionnelle et électronique, des claviers et une guitare alternant rythmiques et solos endiablés. Le nouvel album, #7, confirme le talent des membres de Nasser mais révèle une orientation sombre particulièrement marquée.

Sur 11 titres, #7 nous téléporte dans un univers d’électro, de rock, de disco et de new age. Le single The World Is Ours est le seul morceau lumineux de l’album avec des synthés présents, une batterie électronique rappelant Giorgio Moroder et un solo de guitare final poussant le vice à la comparaison de Discovery des Daft Punk. Le premier titre, Bronson, donne le ton avec une guitare omniprésente et une batterie de disco. Le mélange surprend mais est un régal auditif. I’m a Man et You Are What You Are donnent dans un électro/disco ténébreux mais délicieux laissant croire que Depeche Mode et Nine Inch Nails ont eu, ensemble, une descendance. Nasser dégage une énergie brute et Discoball mais aussi Out of Control en témoignent avec un rock crasseux, transpirant, bestial et sexuel. #7 incarne le chaos, la nuit dansante et devient une bande-son idéale pour des concerts dans des espaces restreints et sombres mais aussi pour une anarchie s’emparant de la rue. Breakin’ et Numbers Stations apparaissent comme les points culminants d’un album mature et confirmant un excellent potentiel entrevu avec le premier album. The League, dernier morceau de #7, est un parfait épilogue, tout en progression, atteignant une fin rythmée qui ne nous laisse pas sur notre faim. Sans être dithyrambique, on peut affirmer que Nasser a frappé un grand coup avec cet album taillé pour le dance-floor, englobant l’électro et le rock dans une ambiance dirty, et qui ravira la population nocturne.

Je vous laisse avec ce live réalisé pour Deezer avec trois titres et on constate que les morceaux sont excellents en studio mais aussi taillés pour la scène. Pour les intéressés, Nasser est en tournée et une date au Bataclan est prévu le 5 avril 2014.

Lire la suite

The Shooter – Nasser

#4 - NasserAprès avoir reçu un accueil extrêmement chaleureux lors de sa « release party » à La Machine du Moulin Rouge (et un peu partout en France) le premier album #4 du trio marseillais Nasser est enfin dans les bacs.

Dans la ligné de leurs précédents EP #1, #2 et #3, #4 déploie de manière imparable leur électro-rock festif et hautement inflammable.

Tiré d’un fait divers relaté par une journaliste américaine, la tuerie dans une usine de plastique du Kenticky par un employé mécontent d’avoir été réprimandé, le tout filmé par les caméras de vidéo surveillance, The Shooter ne jette pas uniquement un regard acide, noir sur nos sociétés, mais s’en sert pour mieux nous galvaniser à base de sons totalement enivrants, de basses énormes et grasses, et danser sur toutes ces dérives effroyables.

L’exercice était très périlleux, il est totalement réussi.

A l’écoute après le break

Lire la suite